Acheter en supermarché ?

De plus en plus de supermarchés proposent à la vente des bouquets de fleurs à des prix plutôt accessibles.
Nombreuses sont les personnes qui y achètent désormais leurs fleurs.
Question pratique, je suis complètement d'accord. Faire son plein de courses de la semaine et trouver des fleurs à sa portée est un bon petit gain de temps ! 

Souvent les fleurs sont exposées à l'entrée du magasin sur des étalages ou dans un décor trop joli et j'avoue que c'est tentant.
J'ai moi même déjà fait l'achat d'un bouquet un soir où je devais acheter des bougies pour un anniversaire et que je m'y étais prise à la dernière minute pour le cadeau ! 

Nous consommateurs, sommes obligés de regarder notre porte-monnaie de plus en plus !
La chaîne de supermarché achète en "masse" et peut donc nous proposer des produits à prix réduits contrairement au fleuriste.
Mais ne pensez-vous pas que les supermarchés qui commercialisent des fleurs tendent à "voler" le métier des artisans fleuristes ?
D'une part car les produits sont proposés à des tarifs réduits et d'autre part car les traitements et conservations sont propres aux grandes chaînes et différents de l'artisan, soit chambres froides qui "stoppent" la floraison jusqu'à la vente mais qui réduisent le temps de vie de la fleur.

Acheter chez l'artisan fleuriste ?

Beaucoup de fleuristes m'ont fait part de leur désarroi face à la vente de fleurs en supermarché qui se répend de plus en plus.

Il est évident que les tarifs des végétaux diffèrent de ceux des supermarchés.
Cependant, la qualité et la conservation de ceux-ci sont pour la majorité meilleures chez le fleuriste.
Un fleuriste est avant tout un artisan... Un artisan passionné pour qui la fleur n'a aucun secret.
Il connait ses atouts, ses faiblesses. 
Il vous recommandera de traiter différemment une orchidée d'une rose.
Il accordera l'importance que méritent ses produits ce que ne ferait pas le supermarché du coin.

L'implication d'un artisan est digne d'être reconnue.
Pour la plupart, cela représente de grands engagements, un mode de vie fait de concessions, de compromis.

Cet article pourrait s'appliquer à tous les artisans, boulangers, patissiers, bouchers... 

Sommes-nous obligés de faire les moutons en agissant comme des consommateurs ou pouvons-nous nous poser les bonnes questions avant de "consommer" ? Le débat est ouvert =>

*Photo d'un bouquet provenant du fleuriste Aux Fleurs et A Mesure de Provin (Pas De Calais - 62)

 

thumbnail_IMG_20170501_075519